Les intérêts en Islam

La question revient souvent : Les intérêts en islam sont-il autorisés ? Si ce n’est pas le cas, que dois-je en faire lorsque la banque m’en reverse ? Découvrez la réponse à ces questions ainsi que la liste des alternatives pour faire fructifier votre épargne sans intérêt !

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

interets en islam

Partagez cet article !

interets en islam

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cela participe à faire connaître notre travail.

  1. Home
  2. »
  3. Finance Islamique
  4. »
  5. Les intérêts en Islam

Pour une grande majorité de savants, les intérêts que la banque nous verse en contrepartie de l’argent laissé à leur disposition sur un compte rentre dans une des catégories du Riba.

Cependant, quand on obtient nos premiers salaires ou que l’on commence à épargner pour des projets, la banque nous propose toujours d’ouvrir un compte épargne.

Bien sur, il est nécéssaire de garder une épargne de précaution qui ne supporte aucun risque. En revanche, du livret A au PEL, il est important de noter qu’aucun de ces produits n’est conforme aux principes de la finance islamique.

En effet, ils génèrent des interêts (souvent versés en début d’année) dont il faut absolument se séparer (avis de la grande majorité des savants). Ainsi, chaque année nous conseillons aux musulmans de reverser les sommes perçues à des associations caritatives.

Finalement, une nouvelle question va se poser : puisque les interêts que la banque me reverse ne sont pas conformes aux principes de la finance islamique, comment faire fructifier mon épargne d’une façon “halal” ?

Une alternative possible ?

En fin de compte, le musulman qui dispose d’une épargne va penser qu’il ne peut rien en faire et sera seulement vigilant à retirer les intérêts perçus sur ses comptes et veillera à bien calculer sa zakat.

Pourtant, plusieurs solutions sont actuellement disponibles en France (cliquez sur les liens pour aller plus loin) :

  1. Ouvrir un compte halal : une banque propose un compte épargne halal sans intérêt. En revanche, elle vous assure que vos fonds ne servent pas à réaliser des opérations non-conformes (crédit avec du riba, placements haram…).
  2. SCPI : une seule SCPI halal est disponible à partir de 1000€ afin d’investir dans l’immobilier et percevoir des loyers !
  3. Assurance vie : nouveauté que nous proposons depuis quelques mois sur le marché français. Ce placement vous permet d’investir sur des supports halal (actions, sukuk…) dans un cadre fiscal très avantageux.
  4. Bourse : investir en bourse vous permet d’espérer des rendements très intéressants sur le long terme. En contrepartie, vous acceptez de prendre un risque en investissant sur les marchés. En 2019, notre fonds le plus performant a progressé de +35% !
  5. Métaux précieux : l’Or est une valeur refuge sur laquelle il est important d’investir une partie de son patrimoine. Nous regroupons deux façons halal d’investir sur de l’Or : un ETC halal et de l’Or physique (avec notre nouveau partenaire français de premier choix !). Nous proposons également d’investir en Argent.
  6. Musharaka :  c’est un investissement en Equity (on entre au capital d’une entreprise) qui permet à des détenteurs de fonds de lancer des projets (voir notre article sur le crédit islamique). Chez Lina, nous avons de très nombreux entrepreneurs qui nous sollicitent chaque année afin d’obtenir un financement. Après une sélection très rigoureuse des dossiers, nous proposons à des investisseurs de s’associer à des projets ambitieux. Ils contribuent ainsi au développement de l’entrepreneuriat, tout en bénéficiant d’une défiscalisation.
  7. Moudharaba : Il s’agit d’un partenariat entre une personne qui dispose de capitaux et une autre qui a un savoir-faire. Par exemple, pour l’illustrer, on cite souvent le Prophète (SAWS) qui faisait du commerce avec les biens de Khadija. Nous proposons une solution de type Moudharaba qui permet d’investir son argent en partenariat avec des commerçants. La rentabilité moyenne 2018 de cet investissement a été de 6,35%.
  8. Crypto monnaies : Fortement volatile, les crypto monnaies restent un produit atypique. De ce fait, elles appellent à une vigilance accrue. Cependant, trois d’entre elles ont obtenu une certification halal et mérite de s’y intéresser pour les investisseurs chevronnés.
  9. Immobilier : nous citons plus haut l’investissement indirect en immobilier avec la SCPI. Mais il est possible d’investir sur cette classe d’actif d’une autre façon. Pour certains, ils sont capables d’autofinancer des biens de petites surfaces notamment dans des régions aux rendements intéressants. Nous pouvons d’ailleurs réaliser ces opérations dans un cadre fiscal privilégié (LMP / LMNP / Micro foncier / Pinel…). Il est également possible, dans biens des cas, d’investir et de développer son patrimoine immobilier grâce au financement Mourabaha.

En conclusion, nous remarquons que les intérêts en islam ont un statut très particulier. En revanche, il existe de nombreuses alternatives pour faire fructifier vos ressources en respectant votre éthique.

Alors si vous aussi vous voulez investir halal, prenez rdv.

FAQ : Comment concilier finance et valeurs ?

La réponse est oui. Selon le Coran et la Sunna, l’investissement est autorisé et encouragé. Cependant, l’investissement doit être conforme aux principes de la finance islamique, qui interdisent notament certaines pratiques telles que le prêt à intérêt, l’investissement dans des entreprises non conformes à l’éthique islamique et l’utilisation de produits financiers à haut risque ou à effet de levier.

Le montant minimum pour investir dans un produit financier islamique est généralement déterminé par l’établissement financier. Les montants minimums peuvent varier considérablement d’un produit à l’autre et d’un établissement à l’autre. Les montants minimums peuvent aller de quelques centaines à des milliers d’euros. Les montants minimums sont souvent indiqués sur le site web des établissements financiers et peuvent également être demandés directement auprès d’un conseiller financier.

Oui, pour l’immense majorité des produits financiers, vous pouvez récupérer votre argent à tout moment (une exception existe aujourd’hui avec le PER). Cependant, vous devrez peut-être payer des frais de clôture si vous choisissez de retirer votre argent avant la fin de votre contrat. Vous devez vous assurer de bien comprendre tous les termes et conditions de votre contrat avant de prendre une décision.

Nous sommes là pour vous

Alors, si vous voulez vous enrichir sans Riba,

sans inflation et sans détournement de Zakat :

Parlez-en avec un professionnel de l’investissement islamique LINA

C’est gratuit et sans engagement

Ces articles sont susceptibles de vous intéresser

On écrit chaque mois de nouveaux contenus pour vous aider à atteindre vos objectifs de vies et financiers.

La question revient souvent : Les intérêts en islam sont-il autorisés ? Si ce n’est pas le cas, que dois-je en faire lorsque la banque m’en reverse ?

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

Dans ses fondements, la religion musulmane ne fait pas de distinction entre le spirituel et le profane.

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

Hier, j’expliquais à un proche que je n’avais pas vu depuis quelques années pourquoi j’en étais arrivé à quitter mon poste…

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

Votre entreprise génère des chiffres d’affaires ?