Qu’est-ce que le Riba ?

En Islam, le Riba est strictement interdit ! En effet, il s’agit de l’un des plus grands péchés qui tire son origine du Coran. Mais, qu’est-ce que le Riba exactement ? Pourquoi est-il interdit ? LINA vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le RIBA

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

Partagez cet article !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cela participe à faire connaître notre travail.

  1. Home
  2. »
  3. Finance Islamique
  4. »
  5. Qu’est-ce que le Riba ?

La définition même du Riba peut être traduite par usure ou intérêts. Si le terme « usure » est la traduction la plus fréquemment donnée à cette interdiction de l’intérêt usuraire, il est important de préciser que le mot Ribâ vient cependant du verbe rabâ & arbâ qui signifie augmenter et faire accroître une chose à partir d’elle-même. 

Il est donc strictement interdit de réaliser des transactions financières basées sur du Riba. Or, lorsque vous possédez un compte courant conventionnel, l’argent qui y transite alimente un circuit basé essentiellement sur l’usure. En effet, dans le contexte financier actuel, la banque dispose de vos fonds afin de spéculer. Même principe lorsque vous êtes à découvert : les agios que vous devez payer vous impliquent dans la pratique de l’usure.

Mais ce n’est pas tout : lorsque vous épargnez votre argent sur des comptes de type livret Jeune, Livret A, ou PEL, les intérêts que vous touchez sont également basés sur la pratique du Riba, et cela que vous fassiez don ou non des intérêts.

Enfin, lorsque vous réalisez un prêt bancaire, vous participez au développement de l’usure en payant des intérêts. 

L’interdiction du Riba dans le Coran

De nombreux versets du Coran interdisent la pratique de l’usure. En voici quelques-uns, qui sont particulièrement explicites :

  • Verset 130 de la Sourate 3, Al-Imran : « Ô les croyants ! Ne pratiquez pas l’usure en multipliant démesurément votre capital. »
  • Les versets 278 et 279 de la Sourate 2, Al-Baqarah : (V-278) « Ô les croyants, craignez Allah ; et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants. (V-279) Et si vous ne le faites pas, alors vous recevrez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de son prophète. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne lèserez personne, et vous ne serez point lésés. »
  • D’après Abu Hurayra, le Prophète (SAWS) a dit : « Evitez les 7 turpitudes ». Lorsque les compagnons demandèrent : « Quelles sont-elles, Ô envoyé d’Allah ? », il mentionna l’usure aux côtés notamment du polythéisme, du meurtre…
  • D’après Sahih Muslim : Ubâdah Ibn As-Sâmit rapporte que le Messager d’Allah (SAWS) a dit : « Or pour Or, argent pour argent, blé pour blé, orge pour orge, datte pour datte, sel pour sel, de manière égale, de main en main. Si la nature des produits diffère, vendez comme vous le voulez, si c’est de main en main »
Stop ! On respire.

Vous souhaiter investir dans le respect de vos valeurs, on peut vous aider. Découvrez nos solutions éthiques et passez à l’action

Investir sans RIBA avec LINA : comment ça fonctionne ?

Depuis les années 1970, la finance Islamique a développé des instruments financiers conformes à la loi Coranique afin de permettre aux croyants d’adopter un comportement financier en accord avec les préceptes religieux.  C’est dans cette même éthique que LINA propose divers montages financiers compatibles avec la loi coranique et autorisés par tous les fuqaha.

Les différents contrats financiers licites

Dans le premier type de contrat, l’idée maîtresse se base sur le principe du partage équitable des risques entre partenaires. En d’autres termes, celui qui investit de l’argent doit participer avec celui qui l’emprunte aux bénéfices comme aux risques. Dans cette éthique, deux services financiers existent :

  • La moudharaba, ou partenariat passif : les apporteurs de capitaux financent entièrement le projet puis partagent les bénéfices avec l’emprunteur, selon un pourcentage fixé à la signature du contrat. 
  • La mousharaka, ou partenariat actif : ici, c’est la banque qui agit comme un actionnaire. Les profits sont partagés entre cette dernière et l’emprunteur, selon les proportions de leurs parts respectives.

Dans le second type de contrats financiers licites, c’est une opération de prêt de biens tangibles, donc non monétaires, qui va permettre de générer une rémunération. C’est le cas du contrat ijaraou Mourabaha, qui correspond en réalité à sorte de crédit-bail ou de leasing :  la banque achète un bien immobilier ou mobilier nécessaire à un client, et elle le met à sa disposition en contrepartie du paiement de loyers pour une durée déterminée. Assorti d’une option d’achat ou d’une promesse de vente exerçable à l’échéance ou en cours de contrat, la Mourabaha peut s’assimiler à une vente à un prix supérieur au marché d’un bien payable à terme, mais dont l’acheteur peut immédiatement disposer. 

Ainsi, grâce à LINA, vous pouvez désormais faire fructifier votre épargne, tout en restant en accord avec votre religion. Réaliser votre rêve d’investisseur, de créer votre entreprise ou financer les études de vos enfants en épargnant sans Riba, c’est donc possible avec les produits financiers de LINA.

 

Vous voulez en savoir plus sur les solutions pour s’enrichir sans Riba ?

Investir sans Riba en France grâce à Lina

Afin de réaliser un investissement sans Riba, et ainsi pouvoir purifier vos biens des interdits tout en faisant fructifier votre argent, vous pouvez vous tourner vers des partenaires comme Lina

Il s’agit d’un cabinet de conseil en gestion de patrimoine, qui met à votre disposition de nombreuses solutions conformes à l’éthique islamique afin de gérer vos finances et votre patrimoine.

Vous l’aurez compris, en investissant sans RIBA, vous restez en accord avec la conviction profonde que votre richesse vous est donnée par Dieu et vous faites fructifier vos ressources financières l’esprit serein, en respectant votre religion, grâce à l’accompagnement et l’éthique de LINA

FAQ : Qu’est-ce que le Riba ?

La rentabilité que vous pouvez espérer dépend de plusieurs facteurs, notamment le type de produit que vous choisissez, le montant de votre investissement, votre horizon de placement et votre tolérance au risque. Il est important de noter que le marché de la finance islamique est volatile et que les rendements peuvent être élevés ou faibles en fonction des circonstances. En outre, vous devez prendre en compte le temps nécessaire pour atteindre votre objectif de rentabilité. Il est donc important de bien comprendre les caractéristiques de votre produit et de vous assurer qu’il convient à votre profil d’investisseur avant de placer vos fonds.

La durée de l’investissement dépend de la stratégie d’investissement et des objectifs que vous souhaitez atteindre. Elle peut aller de plusieurs mois à des années. Il est important de se rappeler que le temps est un facteur important dans la gestion de patrimoine et que plus le temps est long, plus les risques sont faibles.

La sécurité de votre investissement dépend de divers facteurs, notamment le type d’investissement, la réglementation applicable, les contrôles en place, etc. Dans le cadre de l’investissement en finance islamique, les investisseurs peuvent bénéficier d’un certain niveau de sécurité, car les produits proposés répondent aux principes islamiques et sont soumis à des règles et réglementations strictes. Cependant, comme pour tout type d’investissement, le risque de perte de capital est toujours présent et doit être pris en compte avant de prendre une décision d’investissement. En outre, les investisseurs devraient également se renseigner sur leurs droits et obligations et s’assurer qu’ils comprennent tous les aspects liés à l’investissement.

Nous sommes là pour vous

Alors, si vous voulez vous enrichir sans Riba,

sans inflation et sans détournement de Zakat :

Parlez-en avec un professionnel de l’investissement islamique LINA

C’est gratuit et sans engagement

Ces articles sont susceptibles de vous intéresser

On écrit chaque mois de nouveaux contenus pour vous aider à atteindre vos objectifs de vies et financiers.

Une banque islamique est une banque “classique” qui proposer des services financiers à ses clients, qu’ils soient musulmans ou non.

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

Sans aucun doute, le crédit pour l’achat d’une maison est le sujet qui revient le plus fréquemment lorsque l’on parle de finance islamique. 

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

La récurrence des crises bancaires et financières a révélé la vulnérabilité du système financier et bancaire conventionnel. 

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

Votre entreprise génère des chiffres d’affaires ?