Cryptomonnaies et Islam : Halal ou Haram ?

Écrit il y a 1 400 ans, l’Islam n’indique pas clairement si la crytpomonnaie est halal ou haram. En d’autres termes, on ne sait pas si cette monnaie virtuelle est compatible avec les règles islamiques. Ainsi, il appartient désormais aux savants de l’islam d’interpréter les lois de la charia sur la finance et l’argent, afin de décider si les musulmans peuvent ou non utiliser cette nouvelle monnaie. Le point de vue islamique sur la cryptomonnaie pourrait donc avoir un impact considérable sur l’avenir et l’adoption de ces dernières. Dans cet article, découvrez si cryptomonnaies et Islam sont compatibles !

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

Partagez cet article !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cela participe à faire connaître notre travail.

  1. Home
  2. »
  3. Finance Islamique
  4. »
  5. Cryptomonnaies et Islam : Halal…

Selon les lois contractuelles islamiques, il est important d’avoir un élément de considération Mal. Ce dernier fait allusion à la possession, puis au stockage efficace des monnaies virtuelles. Les cryptomonnaies répondent parfaitement à ce critère, car elles peuvent être détenues par les investisseurs. De plus, les monnaies numériques peuvent être stockées et encore, elles ont une valeur commerciale. Il s’agit du Mutaqawwam. Les interprétations de l’Islam considèrent les monnaies virtuelles comme des actifs réels et viables. La valeur de celles-ci réside dans ce qui est payé. Dans le domaine commercial, elles peuvent être détenues et être échangées contre un bien ou un service. Cela a pour but de satisfaire les normes de la charia.

Relation entre cryptomonnaie et droit de la charia

Pour qu’un investissement ou un revenu dans un actif soit considéré comme halal, il faut qu’il respecte certains critères de la finance islamique. Les principes de la charia sont appliqués au système financier dans lequel il y a l’investissement des monnaies virtuelles. Toutefois, certains courants islamiques se demandent s’il faut appliquer les mêmes règles qui existaient dans un contexte moderne. La réponse à cette interrogation est oui. Les principes de la charia sont bien appliqués au contexte actuel. Autrement dit, ces principes peuvent être appliqués à une analyse des monnaies numériques. Les principes sont basés sur la responsabilitél’éthique et la justice sociale. Ils transcendent donc toutes les formes de transaction cryptographique ou financière. Cryptomonnaie et Islam peuvent cohabiter, si les activités liées ne sont pas illégales. De ce fait, l’investissement ou le commerce dans le domaine cryptographique ne seront pas considérés comme contraires aux normes de la charia.

« Cryptomonnaie et Islam peuvent cohabiter, si les activités liées ne sont pas illégales. »

investir-dans-les-cryptomonnaies

Investissements et activités illégales avec la cryptomonnaie

Il existe des discussions sur l’usage des monnaies virtuelles dans le domaine des activités illégales comme la drogue, les jeux, et surtout le blanchiment d’argent. Par exemple, les critiques de Bitcoin soutiennent que cette monnaie n’a pas de cours légal. En effet, elle n’est pas contrôlée par des institutions étatiques lui attribuant une valeur, ou maintenant des normes réglementaires autour des cryptomonnaies. Par conséquent, le Bitcoin est considéré comme un investissement spéculé.

Pour l’Islam, utiliser un produit jugé halal pour des activités illégales ne rend pas ce produit d’origine halal. La propriété des cryptomonnaies reste celle de l’utilisateur et les pièces ou les jetons sont stockés dans un portefeuille électronique ou une plateforme. Par conséquent, les investisseurs peuvent investir les cryptomonnaies dans le trading tout en gardant un contrôle de leurs actifs. Comme il a été dit dans l’analyse publiée de Mufti M. Abu Bakar, les cryptomonnaies sont autorisées selon les normes de la charia. Cela pourrait avoir un impact pour les paiements de devise de la Zakat versés aux organisations caritatives du monde.

Stop ! On respire.

Vous souhaiter investir dans le respect de vos valeurs, on peut vous aider. Découvrez nos solutions éthiques et passez à l’action

Investir dans les cryptomonnaies dans le respect de l’Islam avec Lina

Investir en cryptomonnaie peut vous permettre d’obtenir une très forte rentabilité, mais où les risques sont également très présents. Il faut garder cela en tête : une forte rentabilité s’accompagne toujours d’un risque élevé. La plateforme en ligne Lina vous aide à investir dans la cryptomonnaie sans risque et en respectant les principes fondamentaux de la loi musulmane, de manière éthique. Dans un monde où tout va de plus en plus vite, bien vous faire accompagner pour développer votre patrimoine et vos investissements est primordial pour éviter les mauvaises surprises.

 

Vous souhaitez investir dans les cryptomonnaies et avez besoin d’être aidé par des conseillers experts en finance islamique et monnaies virtuelles ? Contactez-nous ! Lina, ce sont toutes les solutions conformes à l’éthique islamique pour gérer vos finances et développer votre patrimoine.

 

FAQ : Finance islamique et cryptomonnaies

Le niveau de risque d’un investissement est déterminé par des facteurs tels que l’âge et le niveau de revenu du client, ses objectifs de placement et sa tolérance au risque. Le niveau de risque peut aussi être déterminé par l’expérience et les connaissances du client en matière de placement. Dans certains cas, il peut être nécessaire de consulter un conseiller en placement ou un spécialiste pour évaluer le niveau de risque approprié pour le client.

Avantages: – Investissements moins risqués risqués, car les investissements sont limités aux secteurs autorisés par la finance islamique. – Une meilleure transparence et une plus grande responsabilité sociale, car les investissements sont limités aux secteurs autorisés par la finance islamique. – Des possibilités d’investissement diversifiées, car les produits peuvent être basés sur des actions, des Sukuk, des matières premières et des devises, de l’immobilier… Inconvénients: – Les investissements sont limités aux secteurs autorisés par la finance islamique, ce qui peut être restrictif pour certains investisseurs. – Les produits sont généralement plus coûteux que les produits traditionnels, car ils comportent des frais supplémentaires pour la conformité à la loi islamique. – La diversification des investissements est limitée, car de nombreux produits n’existent pas dans de nombreuses juridictions.

Oui, vous pouvez obtenir un rendement régulier en utilisant notre site de gestion de patrimoine en finance islamique. Nous offrons des solutions de placement à moyen et long terme pour vous aider à atteindre vos objectifs financiers. Notre équipe de professionnels peut vous aider à trouver le meilleur investissement pour vous, et à comprendre les différents produits et services offerts. Nous pouvons également vous aider à évaluer votre profil de risque et à élaborer une stratégie personnelle de gestion de patrimoine.

Nous sommes là pour vous

Alors, si vous voulez vous enrichir sans Riba,

sans inflation et sans détournement de Zakat :

Parlez-en avec un professionnel de l’investissement islamique LINA

C’est gratuit et sans engagement

Ces articles sont susceptibles de vous intéresser

On écrit chaque mois de nouveaux contenus pour vous aider à atteindre vos objectifs de vies et financiers.

La question revient souvent : Les intérêts en islam sont-il autorisés ? Si ce n’est pas le cas, que dois-je en faire lorsque la banque m’en reverse ?

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

Les intérêts bancaires, aussi appelés « usure », sont condamnés par les trois religions monothéistes, à savoir le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam.

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

En Islam, le Riba est strictement interdit ! En effet, il s’agit de l’un des plus grands péchés qui tire son origine du Coran.

Christophe -<small> CEO Lina Finance </small>

Christophe - CEO Lina Finance

Votre entreprise génère des chiffres d’affaires ?